Tapez un mot clé et pressez la touche Entrée pour rechercher une plante. Pressez la touche Esc pour quitter.

Les forêts

Les forêts


Parmi les habitats forestiers, on distingue les boisements clairs sur tourbe, qui présentent un faciès particulier et un degré d’engorgement des sols en eau élevé, des boisements apparentés aux hêtraie-sapinières, beaucoup plus secs.



D’une manière générale, ces boisements présentent une diversité de faciès (coupes forestières, clairières humides, secteurs à gros bois ou à petits bois…).

La hêtraie sapinière se retrouve essentiellement sur les pentes situées en contrebas des landes, sur les marges des Hautes-Chaumes. Selon les secteurs, le hêtre ou le sapin dominent.

Là où le sapin domine, le Hêtre se présente surtout sous la forme de brins de taillis de dimension modeste, et le Sapin peut présenter des individus de gros diamètre avec parfois des cavités. La composition de ces peuplements a été influencée par un prélèvement du hêtre pour le bois de chauffage.

Le sous-étage comprend des sorbiers des oiseleurs et l’alisier blanc (Sorbus aria et S. aucuparia) et des bouleaux (Betula alba). La strate herbacée est souvent dominée par la Myrtille (Vaccinium myrtillus) accompagnée par la canche flexueuse (Deschampsia flexuosa), des luzules…

Là où le hêtre a été préservé, le groupement se présente le plus souvent sous l’apparence d’un taillis où le Hêtre (Fagus sylvatica) est dominant. Il peut être accompagné d’Alisier blanc (Sorbus aria) et d’Érable sycomore (Acer pseudoplatanus). Du fait du couvert arboré dense, la strate herbacée est clairsemée. Elle est dominée par des espèces préférant les sols moins acides : Anémone printanière, Parisette à quatre feuilles, Pâturin de Chaix, Sceau de Salomon verticillé…

Sur sols humides, on trouve sur la Réserve des bois de bouleaux tourbeux. Dans ces bois, la Molinie (Molinia caerulea) est bien représentée. On y trouve également la Myrtille (Vaccinium myrtillus), des prêles dont Equisetum sylvaticum, et de nombreuses sphaignes et espèces de laîches (Carex sps). Le Saule à oreillettes (Salix aurita) accompagne souvent le Bouleau et le Hêtre peut être présent sur les secteurs les plus secs.

– Photo 1 : Hêtraie montagnarde.
– Photo 2 : Vallée glaciaire boisée.
– Photo 3 : Hêtraie-sapinière, vallon de Pierre Brune.
– Photo 4 : Forêt de la Morte.
– Photo 5 : Sapinière hyperacidiphile.


Crédits photos :
CEN Rhône-Alpes